MUSÉE INTERNATIONAL D’ART NAÏF DE MAGOG

61, rue Merry Nord
Magog, QC
CANADA J1X 2E7

Tél.: +1 819 843-2099

La grande qualité de l’art de Fabienne Delacroix est tout à fait intéressante sachant qu’elle été formée et/ou influencée par l’art de son père, ce qui rend sa production d’autant plus digne d’attention. Et d’emblée, deux questions se posent :

-Comment qualifier son art ?

-Est-ce qu’on se trouve toujours devant une production d’art naïf ?

L’aisance avec laquelle Fabienne Delacroix règle les problèmes de perspective, définit avec réalisme les poses de ses personnages et crée des toiles et illustrations aux compositions particulièrement soignées, nous donne l’impression d’avoir à faire à une habile artiste tout à fait classique.

Pourtant, elle conserve aussi les caractéristiques de l’art naïf, et notamment le goût de raconter et de mettre en valeur des « plaisirs simples et innocents », le regroupement en îlots isolés de personnages occupés à des activités distinctes associées au thème central de la toile et, évidemment, une riche palette de couleurs. Le choix de thèmes aussi, tantôt réels, tantôt imaginaires, mettant souvent en scène des souvenirs d’enfance, reflète une sensibilité facilement associable à l’art naïf. Mais, en terme de langage plastique ou, en d’autres mots, de choix de solutions de composition et de description formelle, son art la place à mon avis du côté des artistes figuratifs classiques.

Elle possède et utilise en effet tous les outils d’une peintre pour qui la représentation du réel n’a plus de secret.

À l’image d’artistes naïfs que je nomme parfois « naïfs raffinés », par opposition aux artistes dont les styles sont plus primitifs, son art est d’une élégance distinctive qui fait honneur au métier de peintre. Aussi, il me semble que la peinture de Fabienne Delacroix est d’une facture qui n’est plus tout à fait naïve.

Et si la peinture de Fabienne Delacroix possède un lien très évident avec celui de son père, Michel Delacroix, dont la production est sans conteste du domaine de l’art naïf, il n’est pas absolument identique. En effet les peintures de Michel Delacroix avec ses présentations vues de côté de personnages et de véhicules, ses assemblages de bâtiments qui semblent plaqués les uns sur les autres, souvent sans effet de perspective, et ses compositions massives sont toutes des caractéristiques d’art naïf qu’on ne retrouve pas ou peu dans votre production.

Le style de Fabienne Delacroix a donc un grand intérêt car il se situe sur cette frontière difficilement saisissable qui sépare l’art naïf de l’art purement figuratif.

Sa carrière artistique est de toute évidence, remarquable aussi le MIANM est heureux de compter dans sa collection permanente « La plage » et « Marché aux fleurs place de la Madeleine ».

Michel Forest

Directeur du MIANM